La visite de Jim Thompson House à Bangkok

La Jim Thompson House est une maison qui est située au bout d’un long chemin et entourée de jardins paysagers. Elle est la propriété d’un homme d’affaires et collectionneur d’art américain James H.W. Thompson.

Lors d’un voyage à Bangkok, en Thaïlande, il serait dommage que la Jim Thompson House, une des destinations intéressantes de Bangkok, ne soit pas au programme. La maison est aujourd’hui considérée comme un trésor national. Ainsi, elle mérite une visite, non seulement par son charme et sa beauté, mais aussi par l’histoire et l’homme qui se cachent derrière cette maison.

Qui est Jim Thompson et que lui est-il arrivé ?

Tout d’abord, James Harrison Wilson Thompson est né en 1906 à Greenville, Delaware. Il était architecte. Puis, il a servi dans le renseignement américain durant la deuxième guerre mondiale. Après sa démobilisation militaire en 1946, il s’est installé à Bangkok. Et il a commencé à faire du commerce de la soie.

Par ailleurs, la principale activité de Thompson était le tissage de la soie. À cela s’ajoute l’importation de teintures. Pour ce faire, il a embauché de villageois comme tisserands. Ainsi, la prospérité de son affaire a permis à la soie thaïlandaise de s’introduire sur la scène internationale. De plus, il a contribué à faire revivre un art presque oublié et une industrie en déclin via sa compagnie de soie.

Jim Thompson était resté en Thaïlande pendant plus de deux décennies. Mais, il disparût mystérieusement en 1967 alors qu’il se promena dans les Highlands Cameron en Malaisie avec ses amis. Des années après sa disparition, sa maison et sa collection d’art ont été transformées en musée national.

Comment Jim Thompson House est construite ?

La maison de Thompson est un mélange d’architecture thaïlandaise et occidentale. Malgré plusieurs restaurations, elle maintient encore les traits originaux. Et elle devient actuellement un des meilleurs exemples de l’architecture traditionnelle thaïlandaise.

Le salon abrite la structure la plus ancienne du complexe. Il s’agit d’une maison du début du XIXe siècle appartenant à la communauté musulmane Baan Krua de Bangkok. L’aile de la cuisine, qui provenait du même village, faisait autrefois partie d’un palais du milieu du XIXe siècle. Le salon a été construit à partir d’une maison centenaire, également de Baan Krua. En construisant sa maison, Jim Thompson a préservé le style local et ajouté une touche occidentale plus moderne.

Par ailleurs, au lieu de la cour ouverte habituelle, le hall d’entrée et les couloirs ont été conçus avec un passage couvert. La façade mène également à un hall d’entrée orné, ce qui n’est pas courant dans les vieilles maisons thaïlandaises. En outre, Thompson a veillé à intégrer les commodités modernes, y compris la plomberie intérieure et l’électricité.

Qu’y a-t-il dans la maison ?

Cette maison est impressionnante et attire non seulement par l’architecture et l’agencement, mais également par la collection d’antiquités.

Ainsi, la collection comprend des peintures sur papier, bois et tissu. En fait, cette maison a été construite afin d’exposer des peintures thaïlandaises datant des années 1860 et représentant des scènes de la vie quotidienne thaïlandaise.

La Thompson House abrite également des peintures représentant la légende du prince Vessantara et l’histoire de la vie et du voyage spirituel de Bouddha. Il y a aussi une sculpture en calcaire du torse du Bouddha, une statue de Bouddha en grès méditant sur un serpent et un buste de Bouddha en calcaire.

Une gamme de porcelaines orne également la maison. On y voit la porcelaine chinoise bleue et blanche posée sur la table à manger, les pièces colorées et ornées Thai Benjarong dans la cuisine, les céramiques Sukhothai et Sawankhalok, et la poterie Lopburi-Khmer.

La maison de Thompson est à la fois un musée qui regorge d’œuvres d’art et de structures fascinantes. C’est une destination idéale lors de votre voyage à Bangkok pour s’attacher aux choses du passé et prendre un verre dans un espace paisible.