Comment prendre soin de notre intestin ?

On l’appelle désormais le second cerveau. C’est dire à quel point notre ventre est important pour notre santé et notre bien-être. On trouverait dans notre intestin 200 millions de neurones et des milliards de micro- bactériens appelés microbiote intestinale aux pouvoirs étonnants. Cet organe à part-entière est en perpétuelle communication avec le cerveau et le moindre déséquilibre serait à l’origine de symptômes psychiques comme le stress, l’anxiété. Des recherches scientifiques en cours porteraient sur un lien supposé entre ces mystérieux microbiotes et des troubles psychiques comme les formes d’autisme, ainsi que des pathologies neurodégénératives encore incurables tels que la maladie de Parkinson et la maladie d’Alzheimer.

Comment préserver son microbiote ?

Des médicaments et des compléments alimentaires existent pour purifier les intestins et fortifier la digestion. Mais ces solutions sont souvent onéreuses et peuvent entraîner des effets indésirables. Nous allons voir que la nature nous offre des remèdes bons marché et tout aussi efficaces. Si vous souhaitez plus de conseils pour votre digestion, vous pouvez lire le blog santé : https://alais-yoga.fr/blog/

Le radis noir

Efficace contre les gaz intestinaux, la constipation et les douleurs abdominales, le radis noir stimule la sécrétion de la bile dont le rôle est de lutter contre les déchets néfastes, et facilite la digestion. Par ailleurs, il combat les troubles hépatites et aide à nettoyer le foie.

L’artichaut

Il se consomme de mai à octobre, l’artichaut offre de nombreux bienfaits pour les intestins. Hypoglycémiant, il réduit le taux de glycémie : idéal pour les diabétiques. Ses fibres favorisent le transit intestinal. Une partie de ses glucides, riche en inuline, est propice au développement des bactéries vitales dites bifidobacteria, nécessaire à la formation de la flore intestinale. L’inuline permet également de combattre les infections bactériennes. Cholérétique, l’artichaut va inciter le foie à sécréter plus de bile. Et parce que ses feuilles et sa tige contiennent de la cynarine, l’élimination de la bile vésiculaire est facilitée. Les polyphénols participent à l’élimination des cellules cancéreuses du foie.

Le thé et l’eau

On sait que l’eau est bénéfique pour le transit intestinal. Un litre et demi d’eau par jour serait nécessaire. Mais de nombreuses infusions de plantes peuvent également vous aider à digérer : chardon-Marie, menthe poivrée, fenouil, réglisse, aneth, curcuma, verveine et le cumin.

Les bouillons

Jadis les bouillons étaient utilisés pour aider à la digestion. Les carcasses de viandes ou les squelettes de poisson sont à la base d’un bon bouillon. La gélatine provenant du collagène présent dans les os et le cartilage contient de la glycine, de la proline et de l’arginine. Ces trois acides animés sont des armes efficaces contre les inflammations. Elles équilibrent et stimulent la fabrication de la bile par le foie. Elles aident les intestins à absorber les acides gras et contribuent à une digestion aisée.  Plus d’idées pour fortifier ses intestins ? Cliquez ici.