La différence entre une œuvre abstraite et un graffiti

Graffiti, street art, œuvre abstraite, tous les trois sont des façons de s’exprimer sous forme d’art, mais il y a tout de même une différence entre chacun.

Le graffiti

Le graffiti remonte à l’Antiquité, donc il a toujours été présent, mais avec l’arrivée de la bombe aérosol dans les années 60, les jeunes des années 70 et 80, surtout la culture hip-hop en Amérique et les punk-rock en Europe, ont découvert l’opportunité d’exprimer leur mécontentement sur les murs des commerces publics. Évidemment, cette méthode d’expression est une façon de provoquer le gouvernement et les messages sont généralement compris que par les graffeurs ainsi que leur groupe, ce qui augmente la désapprobation de la société envers ce type d’art urbain. C’est un art illégal qui est né que pour provoquer et les artistes n’envisageaient pas du tout de faire commerce de leur art. Par contre, avec l’arrivée d’Internet vers les années 2000, les évènements changent peu à peu. Beaucoup d’artistes de la rue veulent maintenant être reconnus et diffusent leurs arts sur Internet et même sur leurs propres sites web. Ce qui était une signature gribouillée pour rechercher la reconnaissance d’un groupe et déplaire au reste de la société laisse la place tranquillement au street art afin de recevoir les honneurs de l’art et en faire un commerce positif et apprécié de la majorité de la société.

Le tableau street art

Le street art remplace donc peu à peu le graffiti et cherche plutôt à plaire à la majorité des gens. Le but est dorénavant d’embellir et de valoriser les espaces publics avec de merveilleuses peintures colorées représentant des faits, rendant hommage à des gens ou encore lançant un message général à la population. Le tableau street art est un art à ciel ouvert sous forme de peinture, mosaïque, affiches et même de projection murale qui apporte originalité et qualité graphique. Le tableau street art est donc légal et des artistes de street art sont même reconnus mondialement à cause de la beauté de leurs arts, nous les voyons dans les musées, les expositions, les ventes aux enchères et les festivals. Ce type d’art est devenu un métier parmi tant d’autres et on l’enseigne même dans certaines écoles d’art. Les artistes de la rue peuvent maintenant démontrer leur talent en toute quiétude et de façon positive.

L’œuvre abstraite

L’œuvre abstraite, contrairement au tableau street art, est un art qui se doit d’être ressenti et non d’être compris. Cette forme d’art amène la personne regardant l’œuvre d’interpréter ce qu’elle voit d’après son ressenti et sa perception personnelle. Chaque personne a donc sa propre interprétation de l’œuvre. Cet art rend visible ce qui est invisible. L’œuvre abstraite ne représente aucun fait, aucun objet concret. L’artiste laisse plutôt parler son âme et s’inspire dans l’irrationnel sans but précis. Plus l’artiste avance dans sa création en ajoutant des formes et des couleurs, plus cette création le guide au fur et à mesure, de façon équilibrée, vers la conception finale. L’inspiration de l’artiste se fait donc au ressenti du moment sans réfléchir à la signification de l’œuvre. L’œuvre abstraite peut donc être comparée à une symphonie visuelle qui ne peut être comprise que par l’âme de la personne qui la regarde tout comme elle a été créée par l’âme de l’artiste, sans représentation claire. Une musique que nous écoutons avec les yeux et ressentons avec le cœur.

La différence entre le graffiti et l’œuvre abstraite est donc que l’un est illégal en plus de représenter un fait et une émotion précise par des artistes de rue tandis que l’œuvre abstraite est complètement légale et est créée par des artistes reconnus tout en n’ayant aucune représentation ni sujets précis de reliés à l’art.