Hommage à Simone Veil avant son entrée au Panthéon

Feu Simone Veil va rejoindre son mari au Panthéon. A cette occasion, Yves Alphé, professionnel du funéraire lui rend hommage à travers cet article en rappelant qui était cette femme qui a marqué l’Histoire en France.

Un évènement samedi 30 juin 2018 et dimanche 1er juillet

Cela fait un an jour pour jour, en ce 29 juin 2018, que Simone Veil est décédée. Enterrée actuellement dans le Mémorial de la Shoah (situé à dans le 4ème arrondissement de Paris), des milliers d’individus peuvent à cette occasion se recueillir devant son cercueil pour lui rendre hommage, indique Yves Alphé. Dimanche 1er juillet 2018, elle entrera au Panthéon, lieu d’honneur aux personnes ayant marqué l’Histoire de France.

Rappels sur Simone Veil

Simone Veil, survivante de la Shoah avait joué un rôle majeur en France. Elle avait en effet été ministre de la santé et présidente au Parlement Européen. Symbolisant le combat contre la Shoah, la réconciliation européenne et l’acquisition de droits pour les femmes, Simone Veil a ainsi marqué la France à travers ses différents combats. Originaire de la Côte d’Azur et déportée à l’âge de 16 ans seulement, elle parvient à revenir en vie de la Shoah. A ce sujet, elle témoigna  4 ans plus tard sur les conditions au camp de concentration d’Auschwitz en 1947 à l’Assemblée Nationale. Un témoignage qui ne passa pas inaperçu puisqu’il est diffusé à la radio en mars de la même année. Il peut d’ailleurs être écouté sur le site franceculture : le témoignage de la Shoah de Simone Veil

Après plusieurs emplois comme magistrate à son retour puis au sein du Ministère de la Justice, Simone Veil devint Ministre de la Santé par président de l’époque Valéry Giscard d’Estaing. Son combat pour les droits des femmes a permis à ces dernières de bénéficier de l’IVG (interruption volontaire de grossesse) en légalisant l’avortement. Cette loi finit d’ailleurs par se nommer la « loi Veil » en hommage à son combat. Une lutte acharnée par une femme forte car des milliers de personnes s’opposaient à cette loi. Cependant, les députés de gauche appuyèrent la décision de Simone Veil et la loi finit par être adoptée.

Une fois présidente du Parlement Européen, elle mis de nombreux moyens en œuvre pour réconcilier l’Europe suite aux deux guerres mondiales synonymes de conflits internationaux. Ses actions lui valurent une reconnaissance en tant que promotrice de la réconciliation franco-allemande et de la construction de l’Union Européenne.  Entre 2001 et 2007, Simone Veil se mis à présider la Fondation pour la mémoire de la Shoah et trouva le courage de retourner à Auschwitz en 2004 avec ses petits-enfants dans l’optique d’un devoir de mémoire et d’hommage aux déportés.

Plus tard en 2008, Simone Veil fut élue à l’Académie Française. Pour rappel, cette dernière visait à uniformiser la langue française et à réunir de grandes personnalités qui marquent la vie culturelle tels des romanciers, philosophes ou historiens.

En résumé, Simone Veil a marqué la France à plusieurs reprises, dans le bon sens du terme, devenant alors la personnalité politique des français.

Le décès de Simone Veil

A l’aube de son 90ème anniversaire, Simone Veil s’est éteinte à son domicile en 2017. Une pétition fut alors lancée pour son entrée au Panthéon notamment par des personnalités politiques comme Nicolas Sarkozy, Christian Estrosi ou encore Laurence Rossignol et Bernard-Henri Lévy. Des hommages à Simone Veil ont également été rendus à l’étranger comme avec le président algérien Abdelaziz Bouteflika ou la chancelière allemande Angela Merkel.

L’enterrement de Simone Veil a eu lieu au cimetière Montparnasse à Paris. Elle fut enterrée à côtés de son époux, Antoine Veil décédé en 2013. La cérémonie fut présidée par le grand rabbin français. L’une de ses amies, également ancienne déportée, Marceline Loridan-Ivens pris également la parole aux cours des obsèques pour lui rendre un dernier hommage.