Comment faire efficacement ses comptes ?

faire ses comptes

Faire ses comptes n’est pas toujours une partie de plaisir. Et pourtant, exactement comme en entreprise, il est d’une importance capitale de les faire régulièrement. Cette démarche va non seulement vous protéger sur le plan financier et vous éviter les fins de mois difficiles, mais elle va aussi vous permettre d’atteindre vos objectifs. Une bonne gestion des comptes permet en effet d’épargner, de planifier pour le futur, de payer les dettes et d’atteindre l’indépendance financière. Et pour faire efficacement ses comptes, sans trop se prendre la tête, il suffit de dresser un budget mensuel et de le réajuster suivant les changements de situation.

Bien calculer ses dépenses mensuelles

La nécessité de « faire un budget » peut faire hisser pas mal de poils, surtout chez les personnes qui se sont fâchées avec les chiffres. Cependant, la procédure chez soi n’est pas aussi fastidieuse qu’en entreprise, compte tenu de la différence entre les sommes à traiter et les opérations réalisées.

La première étape est la détermination du crédit disponible qui sera obtenu en additionnant toutes vos sources de revenus (salaire, allocations familiales, aides sociales, etc.).
La deuxième étape est le calcul des dépenses. C’est la partie compliquée de la procédure. En entreprise, pour faire les comptes, les factures sont réunies, comptabilisées et classées. Et pour faciliter le travail du gestionnaire et du comptable, il est possible, voire très recommandable d’ailleurs, de passer par la dématérialisation des factures fournisseurs. Une procédure innovante de numérisation qui va faciliter le stockage des documents, fiabiliser les informations, réduire les risques d’erreurs et permettre un accès sécurisé directement depuis le logiciel.
Chez soi, l’opération est beaucoup plus facile, car elle va consister à calculer toutes vos dépenses mensuelles.

A travers cette étape qui nécessitera le calcul des dépenses mensuelles, en tenant compte de toutes les obligations et de tous les besoins. Pour vous faciliter la tâche, la meilleure façon de procéder est de commencer par classer vos dépenses sous trois rubriques. La première concerne les obligations fixes qui vont inclure les dépenses mensuelles obligatoires comme le loyer, les assurances, le chauffage, l’eau, l’électricité, le téléphone, le câble, etc. La seconde va prendre en compte les besoins variables qui comprennent l’alimentation, les vêtements, la scolarité…. La dernière famille de dépenses sera consacrée aux désirs et aux imprévus, qui peuvent être des dépenses superflues.

Faire ses comptes régulièrement

Avec un budget clair et bien dressé, vous allez pouvoir déterminer le budget minimal de fonctionnement que vous devez absolument avoir dans votre porte-monnaie tous les débuts du mois. En outre, en déduisant vos dépenses de votre revenu, vous allez également pouvoir estimer le budget qui sera alloué à vos désirs.

Dans le cas où vos sources de revenus sont supérieures à vos dépenses, vous avez un surplus qui pourra être épargné ou qui sera utilisé pour couvrir vos dettes ou vos dépenses imprévues. À vous de penser à la meilleure façon de l’utiliser. Dans le cas où vos dépenses excèdent votre revenu, vous êtes en situation de déficit et vous devez réduire vos dépenses. Dans cette optique, il est essentiel de distinguer vos besoins de vos désirs. Contrairement aux besoins, les désirs sont des dépenses non essentielles qui peuvent être coupées sans affecter votre santé, votre équilibre et votre bien-être. Pour être à même de contrôler vos finances, vérifiez régulièrement vos comptes en banque qui sont désormais disponibles en ligne. De temps en temps, pensez à réévaluer votre budget et à le réajuster en tenant compte des changements qui surviennent.